Dès maintenant, les agents souscripteurs (coverholders) et sociétés de services (service companies) au Maroc peuvent souscrire :

• l'assurance maritime, aéronautique et autres risques spécialisés marocains où la couverture ne peut pas être trouvée localement, sous réserve de l'accord préalable de l'ACAPS (l'autorité de contróle marocaine d'assurance) au cas par cas
• la (ré)assurance des risques non-marocains, sous réserve des restrictions qui gouvernent la (ré) assurance du risque dans la juridiction dans laquelle se situe ce risque
• la réassurance des risques marocains.

Communiqué de presse initial

Le bureau du Lloyd’s à Casablanca Finance City (CFC) a été officiellement inauguré le 3 avril 2018.

A l’occasion de cette inauguration, Inga Beale, Directrice Générale du Lloyd’s, a estimé que le développement en Afrique est le prochain enjeu pour l’assurance. « Au Lloyd’s, nous sommes déterminés à jouer un rôle essentiel dans le soutien de la croissance économique et le développement des marchés de l’assurance en Afrique. Pour y parvenir, nous améliorerons l’accès au marché du Lloyd’s et soutiendrons le renforcement des capacités sur l’ensemble du continent. Ce renforcement sera essentiel pour créer un développement durable et renforcer la résilience dans le futur.”

Sous la licence CFC, les agents de gestion (managing agents) du Lloyd’s pourront désigner des mandataires (coverholders) et des sociétés de services établies dans le CFC, afin de souscrire des opérations de réassurance marocaines et régionales en leur nom.
Le Lloyd’s sera en mesure de fournir des solutions d’assurance des risques spécialisées, pour une gamme de risques incluant les risques maritimes, aériens et autres risques marocains pour lesquels il n’existe pas de solutions locales, ainsi que pour la réassurance des risques marocains et non-marocains (lorsque celle-ci est autorisée dans la juridiction correspondante).
Pour sa part, Saïd Ibrahimi, Directeur Général du Casablanca Finance City, estime que cette implantation va indéniablement apporter plus de force et de crédibilité aux marchés de l’assurance et de nouvelles solutions à notre région, générant d’immenses opportunités. « Le Lloyd’s à Casablanca aidera au développement de l’écosystème du CFC et à élargir les perspectives du développement en Afrique ».

Notre travail pour la communauté

Lloyd’s s’engage à améliorer la vie et à renforcer la résilience de la communauté locale. Grâce au programme Lloyd’s Together, nous soutenons les communautés locales avec des projets axés sur l’éducation et l’employabilité, l’environnement et la durabilité, le bien-être social et la santé ainsi que la préparation et les secours en cas de catastrophe.

Le Maroc a accueilli ou organisé plusieurs événements africains sur l’assurance, notamment ceux de l’Association africaine des assurances ou les Rendez-Vous de l’Assurance, dont beaucoup ont été activement soutenus par Lloyd’s par le biais de sponsoring. Le Lloyd’s a entre autres parrainé des personnes travaillant dans le secteur des assurances au Maroc pour la formation à ses programmes de Global Development Programs à Londres. Le Lloyd’s a également soutenu un événement marocain sur les cyber-risques dont le communiqué de presse est ci-dessous :

Dans le cadre de leurs engagements pour promouvoir l’économie du savoir au profit de leurs partenaires et clients, la Société Centrale de Réassurance (SCR) et le CFPA - L’Ecole d’Assurance, en partenariat avec le Lloyd’s of London, ont organisé mardi le 10 décembre 2019 à Casablanca un évènement à dimension stratégique sous le thème : « Cyber risques - Etats des lieux et perspectives futures ». Des dirigeants de tous secteurs concernés par la prévention et la gestion des risques d’entreprises ont assisté a cette conférence qui a permis de traiter la problématique suivante : Face à la menace croissante des cyber risques, de quels réglementations, solutions assurantielles et moyens techniques disposent les entreprises pour se protéger ? Dans certains cas extrêmes les cybers attaques peuvent entrainer la cessation de l’activité de l’entreprise.

Pour rappel, la Société Centrale de Réassurance (SCR), filiale de la CDG, est l’acteur historique de la Réassurance nationale et détient une position de leader sur le marché de réassurance Marocain. D’après M. Yousef Fassi-Fihri, Directeur Général de la Société Centrale de Réassurance (SCR), le cyber risque est parmi l’un des risques émergents majeurs à l’image du risque de réputation. Fortement répandu aux USA et plus récemment en Europe, ce genre de risque faiblement médiatisé après sinistre a cependant enregistré des sinistres de pointe.

Il s’agit d’un risque systémique notamment en cas d’interruption de service dans le cloud.

Les ransomwares, ou rançongiciels, qui bloquent les machines jusqu'au paiement d'une rançon - en théorie du moins - ont constitué la principale origine des sinistres et ont représenté 26 % des déclarations.

Driss Rhafes, Directeur Général de l’Ecole d’Assurance précise que le choix de ce thème est le fruit d’une réflexion concertée entre les trois institutions que sont la SCR, le Lloyd’s of London et le CFPA afin d’identifier de nouvelles voies de réflexion en croisant les analyses d’entreprises leader en matière de cyber sécurité avec la réalité du monde de l’assurance.

Le Lloyd’s a rejoint Casablanca Finance City en 2017 et est actuellement représenté en Afrique Francophone par Najwa El Iraki qui déclare : « Nous sommes engagés à jouer un rôle essentiel dans le développement du secteur de l’assurance au Maroc et sur le reste de l’Afrique d’où notre soutien à apporter l’expertise et l’innovation nécessaires face aux nombreux défis à relever par les entreprises et assureurs ».

Plus récemment, Le Lloyd’s a fait un don au Fonds spécial du gouvernement marocain pour la gestion et la réponse à COVID-19.

Le marché du Lloyd’s défend la diversité et est un chef de file dans l’encouragement de cultures ouvertes et inclusives dans notre industrie.